Accueil > Mon cadre de vie > Sécurité

SÉCURITÉ

SÉCURITÉ

OBLIGATION LÉGALE DE DÉBROUSSAILLAGE

SÉCURITÉ

OBLIGATION LÉGALE DE DÉBROUSSAILLAGE

OBLIGATION LÉGALE DE DÉBROUSSAILLAGE

Le département des Alpes-Maritimes est soumis à un risque élevé d’incendie de forêt sur la majeure partie de son territoire ; le débroussaillement constitue la principale mesure préventive à mettre en place.

À ce titre, il est réglementé et rendu obligatoire par le code forestier. L’arrêté préfectoral 2014-452 du 10 juin 2014 précise la nature de ces obligations.

C’est en hiver ou au début du printemps, où le risque d’incendie de forêt est modéré à faible, et en tout état de cause avant la saison estivale, que le travail de débroussaillement doit être effectué.

L’article L.134-6 du Code Forestier prévoit une obligation de débroussaillement autour des constructions, chantiers et installations de toute nature, sur une profondeur de 50 m à 100 m selon prescriptions.

Le non-respect des obligations légales en matière de débroussaillement favorise la propagation du feu à certaines constructions et des dégâts importants peuvent être à déplorer ainsi que la mise en danger de vies humaines.

www.alpes-maritimes.gouv.fr/Politiques-publiques/Agriculture-foret-et-espaces-naturels/Prevention-des-feux-de-foret

Courrier Administres Obligations débroussaillement

L’entretien et l’élagage des plantations qui bordent les routes, voies, rues et chemins est une obligation des riverains pour prévenir les risques et ne pas gêner le passage des piétions et la circulation automobile, les végétaux doivent être taillés au ras de la clôture, conformément au Code de la Voirie Routière – article R116-2-5.

Nous invitons les propriétaires à procéder aux travaux de taille nécessaire de leurs haies et à l’enlèvement des bois empiétant ou surplombant le domaine public.

Le département des Alpes-Maritimes est soumis à un risque élevé d’incendie de forêt sur la majeure partie de son territoire ; le débroussaillement constitue la principale mesure préventive à mettre en place.

À ce titre, il est réglementé et rendu obligatoire par le code forestier. L’arrêté préfectoral 2014-452 du 10 juin 2014 précise la nature de ces obligations.

C’est en hiver ou au début du printemps, où le risque d’incendie de forêt est modéré à faible, et en tout état de cause avant la saison estivale, que le travail de débroussaillement doit être effectué.

L’article L.134-6 du Code Forestier prévoit une obligation de débroussaillement autour des constructions, chantiers et installations de toute nature, sur une profondeur de 50 m à 100 m selon prescriptions.

Le non-respect des obligations légales en matière de débroussaillement favorise la propagation du feu à certaines constructions et des dégâts importants peuvent être à déplorer ainsi que la mise en danger de vies humaines.

www.alpes-maritimes.gouv.fr/Politiques-publiques/Agriculture-foret-et-espaces-naturels/Prevention-des-feux-de-foret

Courrier Administres Obligations débroussaillement

L’entretien et l’élagage des plantations qui bordent les routes, voies, rues et chemins est une obligation des riverains pour prévenir les risques et ne pas gêner le passage des piétions et la circulation automobile, les végétaux doivent être taillés au ras de la clôture, conformément au Code de la Voirie Routière – article R116-2-5.

Nous invitons les propriétaires à procéder aux travaux de taille nécessaire de leurs haies et à l’enlèvement des bois empiétant ou surplombant le domaine public.

Le département des Alpes-Maritimes est soumis à un risque élevé d’incendie de forêt sur la majeure partie de son territoire ; le débroussaillement constitue la principale mesure préventive à mettre en place.

À ce titre, il est réglementé et rendu obligatoire par le code forestier. L’arrêté préfectoral 2014-452 du 10 juin 2014 précise la nature de ces obligations.

C’est en hiver ou au début du printemps, où le risque d’incendie de forêt est modéré à faible, et en tout état de cause avant la saison estivale, que le travail de débroussaillement doit être effectué.

L’article L.134-6 du Code Forestier prévoit une obligation de débroussaillement autour des constructions, chantiers et installations de toute nature, sur une profondeur de 50 m à 100 m selon prescriptions.

Le non-respect des obligations légales en matière de débroussaillement favorise la propagation du feu à certaines constructions et des dégâts importants peuvent être à déplorer ainsi que la mise en danger de vies humaines.

www.alpes-maritimes.gouv.fr/Politiques-publiques/Agriculture-foret-et-espaces-naturels/Prevention-des-feux-de-foret

Courrier Administres Obligations débroussaillement

L’entretien et l’élagage des plantations qui bordent les routes, voies, rues et chemins est une obligation des riverains pour prévenir les risques et ne pas gêner le passage des piétions et la circulation automobile, les végétaux doivent être taillés au ras de la clôture, conformément au Code de la Voirie Routière – article R116-2-5.

Nous invitons les propriétaires à procéder aux travaux de taille nécessaire de leurs haies et à l’enlèvement des bois empiétant ou surplombant le domaine public.

APPEL À LA PARTICIPATION CITOYENNE

“Un contrat moral entre gendarmes et habitants, une union autour de valeurs communes de cohésion et de respect.”

La commune de Peille a mis en place le dispositif de participation citoyenne à travers ses quartiers en collaboration avec la Brigade de Gendarmerie de l’Escarène.

Un maillage de personnes volontaires dans l’ensemble des quartiers est constitué afin d’assurer une vigilance passive, dans le respect de la vie privée de ses concitoyens, sur des déplacements ou comportements suspects, afin de diminuer les cambriolages, actes de délinquance ou agressions.

À l’entrée de nos quartiers, un panneau « Ici les Voisins sont Vigilants » signale son adhésion à l’opération.

Quand un “Voisin dit Vigilant” observe un fait suspect ou très inhabituel, il appelle son référent de quartier qui, lui-même, appelle la Gendarmerie ou la Police Municipale pour reporter les éléments mémorisés : plaque d’immatriculation, signe distinctif, voisin concerné, coordonnées des témoins.

Référent Mairie de Peille : Monsieur Bernard GIRAUD, Adjoint au Maire

APPEL À LA PARTICIPATION CITOYENNE

“Un contrat moral entre gendarmes et habitants, une union autour de valeurs communes de cohésion et de respect.”

La commune de Peille a mis en place le dispositif de participation citoyenne à travers ses quartiers en collaboration avec la Brigade de Gendarmerie de l’Escarène.

Un maillage de personnes volontaires dans l’ensemble des quartiers est constitué afin d’assurer une vigilance passive, dans le respect de la vie privée de ses concitoyens, sur des déplacements ou comportements suspects, afin de diminuer les cambriolages, actes de délinquance ou agressions.

À l’entrée de nos quartiers, un panneau « Ici les Voisins sont Vigilants » signale son adhésion à l’opération.

Quand un “Voisin dit Vigilant” observe un fait suspect ou très inhabituel, il appelle son référent de quartier qui, lui-même, appelle la Gendarmerie ou la Police Municipale pour reporter les éléments mémorisés : plaque d’immatriculation, signe distinctif, voisin concerné, coordonnées des témoins.

Référent Mairie de Peille : Monsieur Bernard GIRAUD, Adjoint au Maire

APPEL À LA PARTICIPATION CITOYENNE

“Un contrat moral entre gendarmes et habitants, une union autour de valeurs communes de cohésion et de respect.”

La commune de Peille a mis en place le dispositif de participation citoyenne à travers ses quartiers en collaboration avec la Brigade de Gendarmerie de l’Escarène.

Un maillage de personnes volontaires dans l’ensemble des quartiers est constitué afin d’assurer une vigilance passive, dans le respect de la vie privée de ses concitoyens, sur des déplacements ou comportements suspects, afin de diminuer les cambriolages, actes de délinquance ou agressions.

À l’entrée de nos quartiers, un panneau « Ici les Voisins sont Vigilants » signale son adhésion à l’opération.

Quand un “Voisin dit Vigilant” observe un fait suspect ou très inhabituel, il appelle son référent de quartier qui, lui-même, appelle la Gendarmerie ou la Police Municipale pour reporter les éléments mémorisés : plaque d’immatriculation, signe distinctif, voisin concerné, coordonnées des témoins.

Référent Mairie de Peille : Monsieur Bernard GIRAUD, Adjoint au Maire

GESTION DES RISQUES

Le département des Alpes-Maritimes est un département particulièrement exposé aux risques naturels majeurs et technologiques pouvant occasionner des catastrophes conséquentes.

C’est pourquoi les risques auxquels pourraient être confrontés es habitants de la commune de Peille sont recensés et étudiés à travers deux documents :

  • Le Plan Communal de Sauvegarde, destiné au poste de commandement communal
  • Le Document d’information Communal sur les Risques Majeurs, distribué à la population

Le DICRIM est un petit livret que vous devez garder à disposition dans lequel sont présentées les mesures de protection et de prévention ainsi que les consignes de comportement à adopter afin de gérer diverses catastrophes pouvant affecter la commune par connaissance effective du danger.

Le DICRIM invite à prendre ses responsabilités de citoyen en devenant l’acteur principal de sa propre sécurité selon les mesures de protection établies par celui-ci.

Les secours susceptibles d’intervenir seront plus efficaces si, en amont, chacun connait et respecte les conseils qui se trouvent dans ce document. La sécurité des biens et des personnes est l’affaire de tous.

20181217_PEILLE_AFFICHE DICRIM

GESTION DES RISQUES

Le département des Alpes-Maritimes est un département particulièrement exposé aux risques naturels majeurs et technologiques pouvant occasionner des catastrophes conséquentes.

C’est pourquoi les risques auxquels pourraient être confrontés es habitants de la commune de Peille sont recensés et étudiés à travers deux documents :

  • Le Plan Communal de Sauvegarde, destiné au poste de commandement communal
  • Le Document d’information Communal sur les Risques Majeurs,